BiObernai 2018 : Vive le végétal !
14, 15 et 16 septembre 2018

BIOBERNAI17_CORPO_BD_003

Par Maurice Meyer, Directeur Fondateur de BiObernai

Pas un jour ne passe sans qu’un ami ne me raconte une histoire de plante : tiens, je viens de mettre des plantes dépolluantes dans mon appartement ou tu ne devineras jamais, je fais mon propre jardin sur mon balcon ou encore je suis en train de construire ma maison en bois avec isolation en paille.

La tendance « végétale » s’affiche partout, érigée en mouvement « trendy » trustant tous les domaines de notre quotidien. Alors simple effet de mode ou tendance de fond ? En réalité, rien de tout cela ! Qui a encore conscience de ce principe fondamental : sans le végétal, aucune vie sur terre n’est possible !

Petit rappel : lorsque la lumière du soleil arrive sur Terre, ce sont les plantes vertes qui en sont les bénéficiaires directes. Grâce au principe de photosynthèse, elles sont capables d’utiliser directement l’énergie solaire pour transformer les sels minéraux du sol en matière organique. Les plantes décomposent le CO2 de l’atmosphère, utilisant le carbone et relâchant l’oxygène indispensable à la respiration des hommes et des animaux. Donc, c’est grâce à l’énergie solaire synthétisée par les végétaux que la Vie telle que nous la connaissons a pu naître et se maintenir sur notre planète jusqu’à présent.

Une panoplie d’environ 40 000 plantes (sur un total estimé de plus de 300 000 variétés) sont utilisées directement par l'homme pour de multiples usages : se nourrir, se chauffer, se vêtir, s'abriter et se loger, se meubler, se soigner et se protéger des maladies et des insectes, embellir son cadre de vie, se maquiller et se parfumer, lutter contre l'érosion et favoriser l'assèchement des marais, assainir des espaces de vie, honorer des divinités (encens), s'enivrer, se droguer, voire même tuer ses semblables…

Cette mise en avant actuelle du végétal, en particulier dans les domaines de la médecine et de la recherche scientifique, du bien-être (naturopathie, phytothérapie, arbrothérapie,…), de la beauté (cosmétiques à bases de principes actifs de plantes) mais aussi dans nos modes alimentaires (tendances végan et culture de son potager) ou bien encore dans les domaines de la construction et de l’aménagement d’intérieur (objets de déco, textiles d’ameublement… y compris dans les voitures telles que BMW ou TESLA), urbain (mobilier, transports, architecture, végétalisation des espaces..) semble être une réponse à une reconnaissance, par les êtres humains, de l’importance vitale pour eux de se reconnecter au végétal et d’en assurer sa préservation : inconsciemment ou, heureusement pour beaucoup parmi nous, consciemment, nous connaissons les bienfaits des végétaux et de la nature sur nous et notre environnement ! Nous savons que la pérennité de l’espèce humaine sur une planète en bonne santé passera par une relation harmonieuse, durable et respectueuse de ce cadeau merveilleux de la nature : le monde végétal.

 

 

 

Publicité