BiObernai 2021 : l'interrelation
17, 18 et 19 septembre 2021


Affiche_BB21-2L’année 2020 a, pour beaucoup d’entre nous, douloureusement impacté notre vie relationnelle. Les mesures restrictives auxquelles nous sommes soumis depuis plus d’un an à intervalles réguliers, nous ont obligés à nous couper de liens « physiques » avec nos proches, nos amis, nos collègues, nos collaborateurs, mais aussi avec notre environnement. Cette situation a peu à peu fait naître une prise de conscience générale quant à la nécessité de notre relation à l’autre, aux autres et à la nature pour notre équilibre général. Mais elle a également révélé une autre réalité dont nous ne sommes que très peu conscients : cette interdépendance dans laquelle nous vivons tous en permanence, que ce soit socialement, économiquement, financièrement et ce, à l’échelle nationale et même mondiale. L’épisode de la dépendance de la France envers la Chine pour la fourniture de masques au printemps dernier en est un exemple révélateur.

Alors, coïncidence ou prémonition ? BiObernai 2021 s’intéressera justement cette année à la notion d’interrelation ou d’interdépendance, une thématique que nous avions définie, pour cette 18è édition, il y a déjà plus de 3 ans.

En abordant ce thème, notre idée est de nous inviter à réfléchir collectivement sur cette réalité : tout ce que nous consommons, tout ce que nous utilisons dans notre quotidien, nous le devons à la terre, à son écosystème, à ceux qui la cultivent ou l’exploitent pour nous. Il en est de même pour tous les objets et services de consommation de notre quotidien : nous y avons accès grâce à tous ceux qui les imaginent, les conçoivent, les fabriquent, les distribuent, les transportent, les vendent… Que dire de notre habitat ? Et de nos loisirs (vacances, voyages, divertissements, etc) ? Là encore, nous devons tout cela à de multiples chaînes d’acteurs qui oeuvrent pour que nous ayons un toit, que nous puissions prendre l’avion, le train, aller au cinéma, au théâtre … Bref, rien de ce dont nous profitons ne vous arrive par la grâce du Saint Esprit, nous le devons à d’autres. C’est cela qu’on appelle l’interdépendance ou l’interrelation. 

En prendre réellement conscience ne peut appeler que des valeurs de respect et reconnaissance pour tout ce qui nous est donné. Cela nous invite dans le même temps à cultiver et enrichir notre lien aux autres et à la terre mais également à réaliser que nous avons nous-même une importance dans ce vaste écosystème : de la même façon que les autres sont importants pour nous, nous le sommes aussi pour eux. Nous contribuons forcément aussi, d’une façon ou d’une autre, par nos compétences, nos qualités, notre expérience, notre travail, nos engagements, dans un domaine ou un autre, au bon fonctionnement de l’ensemble (que ce soit au sein d’une entreprise, dans notre famille, au niveau social, amical,…).

Dans le cadre de BiObernai, la notion d’interrelation est claire : sans les exposants, sans les visiteurs, sans les prestataires, sans les partenaires, sans les bénévoles, sans les médias, cet événement ne pourrait à l’évidence pas exister. Son existence illustre à elle-seule ce thème. C’est donc avec la plus grande gratitude envers chacun pour sa participation et son engagement que je conclus cette réflexion introspective. 

Je vous souhaite par avance un très beau BiObernai 2021 et vous donne rendez-vous les 17, 18 et 19 septembre prochains à Obernai !


Maurice Meyer
Directeur Fondateur de BiObernai

 

“Dans le cosmos toutes choses sont interdépendantes, de sorte que le moindre de nos faits et gestes a des répercussions jusqu'aux frontières même de l'univers.
La nature de ces répercussions dépend évidemment des actes eux-mêmes : s'ils sont positifs, ils agissent dans le sens de la régénération de la vie.
S'ils sont négatifs dans le sens de sa destruction » 
Hildegarde de Bingen

 

Publicité